L’État va mobiliser 2 milliards d’euros pour compenser les pertes de France compétences

Le deuxième projet de loi de finances rectificative pour 2021 présenté en Conseil des ministres le 3 novembre prévoit d’allouer 2 milliards d’euros à France compétences.

Cette aide exceptionnelle s’ajoute aux 750 millions d’euros déjà votés pour cette année.

La clause de retour à l’équilibre de l’instance de régulation en 2022, qui conditionnait le versement de cette subvention, devrait être abandonnée.

« Nous n’allons pas rester les bras croisés. » Lors de l’événement consacré aux deux ans de « Mon compte formation », le 28 octobre, la ministre du Travail, Élisabeth Borne, avait annoncé que des moyens seraient mis en place pour assurer à France compétences « une situation financière soutenable ».

C’est chose faite. Ou presque. Présenté en Conseil des ministres le 3 novembre, le second projet de loi de finances rectificative (PLFR) pour 2021 comporte deux mesures destinées à soulager les finances de France compétences. L’instance nationale de régulation devrait terminer l’année sur un « déficit de plus de 3 milliards…

A consulter également  Apprentis, stagiaires… avez-vous droit au CPF ?

webformapro